top of page

La Journée Mondiale des Droits de la Femme

Dernière mise à jour : 16 mars 2023


Chaque 8 mars marque la date officielle de la Journée Internationale des Droits de la Femme.



Que représente réellement cette journée ? Que se cache-t-il derrière ? Comment a-t-elle vu le jour ? Qu'en est-il encore aujourd'hui ?


Officialisée par les Nations Unies en 1977, cette initiative met à jour les inégalités encore présentes entre femmes et hommes. Instaurée en France en 1982 par le Président François Mitterrand, les origines de la Journée des Droits de la Femme remontent à l’époque de la lutte ouvrière pour de meilleures conditions de travail, et de la lutte des suffragettes pour le droit de vote. En effet, le 8 mars 1857, les ouvrières de l'habillement de la ville de New-York ont défilé dans les rues, aux côtés des hommes, portant pancartes et banderoles pour faire valoir de meilleures conditions de travail et le respect de leur dignité. Le 21 juin 1908, 250 000 suffragettes réclamaient le droit de vote des femmes à Londres.


La première Journée Internationale de la Femme était fêtée le 19 mars 1911 (en Europe et aux Etats-Unis) par l'Internationale socialiste des femmes (un mouvement féministe) et plaidait déjà pour plus de droits.

Après la signature de la charte des Nations Unies à San Francisco en 1945 pour proclamer l'égalité des sexes comme étant un droit fondamental, les manifestations se sont multipliées une fois par an dans le monde entier pour l'égalité hommes/femmes. Ces journées sont aussi l'occasion de bilans, notamment en chiffres, sur la situation du moment entre l’égalité des hommes et des femmes. De nombreuses associations de militantes profitent également de ces journées en faveur des droits des femmes pour célébrer les récents acquis comme pour faire entendre les revendications qui restent à l'ordre du jour.


Il existe de nombreux droits au sein de la grande catégorie des Droits des femmes : le droit naturel, le droit du travail, le droit de vote, le droit à la sécurité ou encore le droit lié à la reproduction.

Depuis des siècles, l'objectif est de parvenir à une société plus égalitaire grâce à la défense de ces droits.

Aujourd'hui en France, ceux-ci sont soutenus par la législation. Cependant, dans de nombreux pays, ils sont ignorés ou non respectés malgré la loi.



Quel lien avec la marque et les sacs ceinture Laboa ? Pourquoi cette journée est-elle importante pour nous ?


Le respect des droits des femmes est essentiel pour Laboa.

Ainsi, pour protéger au mieux ces droits, nous faisons fabriquer nos sacs ceinture dans l’atelier textile de Fair Fashion Vietnam, la première entreprise sociale au Vietnam, créée en 2004 et récompensée comme entreprise modèle par le Ministère de l’industrie et le syndicat du textile vietnamien en 2011.



En effet, il est très répandu que les principaux fabricants de textile soient à la recherche de bas coûts de production et rémunèrent les couturières sans respect du niveau de vie minimum, leur faisant faire des heures supplémentaires obligatoires et non rémunérées (journées de 16 ou 17 heures de travail).

Cependant, l'atelier Fair Fashion Vietnam voit les choses autrement et partage nos valeurs, c'est la raison pour laquelle nous l'avons choisi !



Leurs conditions sont les suivantes :

- Le salaire est de 300 € / mois pour 44 heures de travail / semaine (le double du salaire minimum au Vietnam).

- Chaque employée bénéficie d’un treizième mois.

- Chaque employée bénéficie d’une couverture sociale santé pour elle-même et sa famille.

- Les heures supplémentaires, non obligatoires, sont majorées de 50%.

- Les repas sont gratuits (l’hébergement gratuit est possible si besoin)

- En cas de besoin ou d’imprévu, Fair Fashion prête de l’argent à taux 0%.

- Un séjour touristique est offert et organisé par l’atelier lorsque c’est possible.



De plus, l'atelier textile Fair Fashion Vietnam fait partie d'un programme appelé Anti Alliance Trafic, qui est chargé de la formation et de la réinsertion sociale de jeunes femmes victimes de trafiquants sexuels. Par ses bénéfices, l’atelier forme bénévolement ces femmes aux métiers de la (Haute) couture. Dès le niveau qualitatif minimum atteint, elles sont alors embauchées à la confection. D’autre part, Fair Fashion Vietnam assiste techniquement, financièrement et commercialement, les couturières qui le souhaitent à créer leur propre entreprise sur le marché local.

Grâce à ses projets mis en place, l’ONG Alliance Anti Trafic aide donc quotidiennement les victimes et les personnes à risque tout en développant constamment la capacité des communautés à éradiquer les violences sexuelles.


Enfin, on sait que vous les avez aimés !

Que vous nous les réclamez à nouveau depuis un bon moment maintenant !

Alors TADAAAAA 🤗 !!!!!!




Après la période COVID, où l'accès aux villages était devenu compliqué, nous travaillons actuellement pour que la collection ETHNIQUE soit relancée dès cet été 2023 !!!

Le sac ceinture de cette collection combine à la fois l'artisanat vietnamien et la praticité moderne.

Vous vous souvenez ?

Le rabat des petites poches est tissé à la main par nos tisserandes des villages ethniques Bahnars (ethnie minoritaire de la région centrale de Kon Tum au Vietnam). Les femmes Bahnars ont un savoir-faire ancestral dans le tissage à motifs ethniques : un artisanat qui se perd au profit du tissage industriel bon marché et de moindre qualité.

Pour rappel, ce phénomène entraîne la perte de débouchés pour le tissage artisanal, la disparition d’un savoir-faire unique, l’obligation pour les jeunes filles des villages de travailler aux champs plutôt que d’apprendre le métier de tisserande, l’appauvrissement des familles et la dépendance aux aides humanitaires.





En leur donnant du travail, Laboa encourage leur savoir-faire ancestral et soutient les revenus des familles de 10 villages au Vietnam. Toujours aussi pratiques et confortables pour garder sur vous vos effets personnels précieux lors de vos activités, les sacs ceinture ETHNIQUES offrent une touche originale à votre look du jour !






Alors restez connectés, ils reviennent bientôt !!!





















Article par :


Justine Couturier, Assistante marketing

Et Clara Joulin, Stagiaire marketing


103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page